Le ministère public a requis vendredi un an de prison contre l’ancien sénateur Vlaams Blok, Roeland Raes, poursuivi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour négationnisme.

Négationnisme
Il avait notamment minimisé le génocide des juifs pendant la seconde guerre mondiale et exprimé des doutes sur l’authenticité du Journal d’Anne Franck. M. Raes s’était exprimé de la sorte le 26 février 2001 dans une interview donnée à la télévision néerlandaise NCRV. Il était notamment interrogé sur les liens du Vlaams Blok, dont il a été vice-président, avec un parti néerlandais d’extrême-droite.

Lutte contre le racisme
Le Forum des organisations juives et le Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme, qui réclament chacun 5.000 euros à titre de dommage, avaient porté plainte avec constitution de partie civile. Me Piet Noë, avocat de Roeland Raes, a souligné que la plupart des déclarations de son client considérées comme négationnistes n’avaient pas été diffusées dans l’émission. Ce qui veut dire qu’il ne les a pas prononcées publiquement, a-t-il poursuivi.

Publicités